Zones de fraÎcheur urbaines
Bien-être humain

Gérer le climat urbain: îlots de chaleur/zones de fraÎcheur urbaines

Milieu
Bâti
Contexte concerné
Local / communal
Horizon de mise en œuvre
Moyen terme
Faisabilité technique
Simple

Objectif

Améliorer et garantir le bien-être humain dans le tissu bâti

Contexte

Les îlots de chaleur urbains (ICU) désignent une élévation de la température localisée observée en milieu urbain et une diminution de l’amplitude thermique entre le jour et la nuit. Les îlots de chaleur urbains constituent des micro climats artificiels et ils induisent des situations d’inconfort thermique avec des répercussions d’un point de vue sanitaire, environnemental et énergétique.

Les principales causes de la naissance des îlots de chaleur urbains sont :

  • l'aménagement des milieux bâtis ;
  • la pénurie de végétation et l’eau en ville ;
  • l’extension des surfaces minérales des revêtements des sols et les matériaux de construction des bâtiments, qui absorbent la chaleur le jour, puis la restituent la nuit ;
  • le dégagement de chaleur issue des activités humaines (rejets d’air chaud liés à la climatisation, aux moteurs, aux industries...), qui augmentent la température de la ville.

Avec une réflexion sur l’organisation et l’aménagement urbain, l’orientation (par rapport à l’exposition et à la circulation des vents) et l’espacement des bâtiments qui constituent la ville et la création de zones, dites de fraîcheur, on peut réduire l’effet des îlots de chaleur urbains et améliorer les situations d’inconfort thermique.

Aspects de gouvernance

Intégrer la lutte contre les îlots de chaleur urbains dans les orientations d’aménagement :

  • Cartographier les îlots de chaleur et de fraîcheur et les réglementer ;
  • modifier les plans directeurs introduisant des objectifs en termes de préservation, protection et mise en valeur des espaces verts, des zones humides en tant que zones de fraîcheur en mesure de limiter l’ampleur des îlots de chaleur urbains.

Aspects normatifs

Cartographier les îlots de chaleur urbains en identifiant les causes ayant conduit à leur existence : les modes d’occupation des sols, les morphologies urbaines, les coefficients d’imperméabilisation, la densité de végétalisation et de l’eau, les albédos des matériaux, identifier les espaces participant à la trame verte et bleue urbaine et identifier les espaces libres à convertir en zones de fraîcheur.

Identifier dans les projets d’aménagement les zones prioritaires d’intervention pour limiter la présence/création de îlots de chaleur.

Intégrer des mesures réglementaires de lutte contre les îlots de chaleur urbains dans les documents d’urbanisme :

  • Intégrer la morphologie et l’organisation urbaine pour réduire les ilots de chaleur et empêcher les “canyons” urbains, caractérisés par des bâtiments relativement hauts, rapprochés et orientés défavorablement ;
    • adopter un agencement des rues favorable aux courants d’air et aux effets d’ombrage ;
    • prescrire une hauteur maximale des bâtiments en fonction des constructions voisines ;
    • inclure des espaces permettant le renouvellement des ambiances thermiques (parcs, jardins, coulée verte, trame bleue, plans d’eaux…).
  • Choisir des matériaux (nature et couleur) à fort albédo lors de la conception et/ou du renouvellement des milieux bâtis (bâtiments, voiries…). Les couleurs et les inerties des matériaux peuvent être également spécifiées par exemple en fonction des objectifs de résorption des îlots de chaleur urbains à atteindre dans les zones à enjeux prioritaires.
    • Développer une politique de préservation des espaces verts périphériques et promouvoir l’agriculture péri-urbaine.
  • Privilégier le développement des zones de fraîcheur en ville :
    • accroître la présence du végétal en ville ;
    • valoriser l’eau en ville afin de multiplier l’effet de l’évapotranspiration sur l’ambiance microclimatique locale .
  • Implanter des zones de fraîcheur à proximité des secteurs de localisation de personnes vulnérables (crèche, maison de retraite…).
  • Promouvoir l’architecture bioclimatique.

Faiblesses et opportunités

Fiches de bonne pratiques déjà appliquées

Obligations pour la mise en œuvre en Vallée d'Aoste

Aspects de gouvernance

Prévoir dans le PTP l’obligation, pour les plans d’aménagement, d’identifier et de cartographier les îlots de chaleur et de fraîcheur, d’assurer leur mise en ligne et leur réglementation.

Aspects normatifs

Il importe que les Communes prévoient d’insérer les nouvelles indications réglementaires figurant dans les « aspects normatifs » de la description de l'action dans les instruments de planification d’aménagement (PRG).

Recommandations pour la mise en oeuvre en Valais

Cette action est pertinente pour la Suisse et pour le Canton du Valais. En effet, l’Office fédéral de l’environnement et l’Office fédéral du développement territorial ont publié en 2016 un document sur la thématique : « Quand la ville surchauffe » et invite les collectivités à prendre en compte ses aspects dans la planification.

Cette action est aussi particulièrement pertinente pour le canton du Valais car ce dernier ressent fortement les effets des changements climatiques. Cette action répond directement à plusieurs principes du Plan directeur cantonal :

  • Changement climatique (thème transversal, principe 5) : « Végétaliser les zones urbanisées, et aménager des espaces non construits de qualité en suffisance, et faire appel à l’architecture bioclimatique afin d’améliorer la qualité de l’air et du climat dans les lieux habités » ;
  • Protection et gestion de la nature (fiche A.9, principe 6) : « Renforcer la nature en ville afin d’améliorer la qualité de vie urbaine, de limiter le risque d’inondations par la mise en place de sols perméables et de lutter contre les îlots de chaleur ». Le Service cantonal des forêts, des cours d’eau et du paysage est responsable de cette fiche.
  • Qualité des zones à bâtir (fiche C.2, principe 8) : « Maintenir et renforcer la présence de la nature et de la biodiversité en ville, notamment par la végétalisation de l’espace urbanisé ».

Ainsi, par l’intermédiaire de ses orientations stratégiques (plan directeur) et de son soutien à des projets pilotes, le Canton encourage les communes à prendre en considération les mesures proposées par cette action dans leur politique d’aménagement territorial, d’aménagement et d’entretien des espaces et bâtiments publics et au sein de leurs services communaux (voirie, parcs et jardins, constructions, rénovation, …). Elles peuvent à ce titre déterminer des objectifs stratégiques (stratégie, plan directeur, masterplan) et définir des dispositions dans leurs instruments de planification (plan d’affectation de zones, règlement communal des constructions et zones) contenant des prescriptions urbanistiques et architecturales. Certaines communes suisses ont déjà mis en œuvre certains de ces principes et édité des documents pertinents pour les autres communes du Canton. Par exemple, la Ville de Sion aborde la question du vert et du bleu dans le projet AccclimataSion et propose le guide des aménagements extérieurs pour les propriétaires privés ainsi que Les Lignes directrices pour l’aménagement et l’entretien des espaces publics (chapitre 4 du rapport de capitalisation) pour les collectivités et les actions sur le domaine public.

Pour la mise en œuvre de ces principes, le Service du développement territorial en collaboration avec le Service des forêts, des cours d’eau et du paysage est actuellement en charge du développement du projet Nature en ville et village (NeV2) dans le cadre de l’Agenda 2030. Dans une première phase, l’idée est de sensibiliser les communes à la thématique et de produire une aide de travail à leur intention pour l’intégration de la nature dans les instruments d’aménagement du territoire. À suivre.

Documents et liens utiles

Adoptez cette action et laissez un témoignage

Vous pouvez décider d'entreprendre cette action et laisser un témoignage de votre engagement à partager avec les autres utilisateurs du site.

Adoptez cette action

Autres actions liées

Panneaux solaires
Jardin en ville
Panneaux solaires
Jardin en ville

Ce site utilise des cookies nécessaires au fonctionnement et des cookies tiers pour améliorer l'expérience de navigation. Si vous souhaitez en savoir plus, consultez la politique de confidentialité. En poursuivant votre navigation, vous consentez à l'utilisation de cookies.

Informations sur les cookies